Notre tour de voile

Cette rubrique est un exemple qui pourra être changée régulièrement et modifiée à souhait.

 

VICTOIRE EN SOLITAIRE- Atlantique 1964 - Éric Tabarly

Un enseigne de vaisseau inconnu âgé de 32 ans perce la brume de Newport après une exemplaire course transatlantique de 27 jours. Éric Tabarly entre dans la légende. Pour de multiples raisons, Victoire en Solitaire est une oeuvre capitale. C'est le récit détaillé de la première compétition à voiles de tous les temps. Celle qui va déclencher sur les mers de grandioses chevauchées. Jamais un bateau aussi grand que Pen Duick II n'avait été mené en course par un homme seul. Tabarly choisit d'exploiter à fond le déplacement léger. Un bateau long (13,60m) et léger (contreplaqué marine) pouvant être manoeuvré efficacement par un homme seul. Voilà le secret du vainqueur. Parmi les 15 concurrents, Pen Duick II est le seul bateau réellement conçu pour les besoins de cette compétition très spécifique. La hardiesse de la démarche est exemplaire.

Tabarly, on le sait, bouleverse l'architecture et invente des machines à gagner d'un autre type, mais ce récit illustre aussi une détermination, une endurance et des performances physiques hors du commun.