L'association met à la disposition de ses adhérents un moule à plomb de 900/450 grs offert par Pierrot Monfort.En faire la demande auprès de Jean Claude Melet.

l'association met à la disposition de ses adhérents les revues et Dvd COT&PECHE.

 



Du bon usage des noeuds

Avec tous nos remerciements pour l'excellent travail réalisé sur le site http://sauvmer.free.fr/

 

 

Pêche en mer

 

Pêche au bar - Voir ligne Criminelle

 

Le bar se reconnaît par ses  2 nageoires dorsales, la première est tendue par des rayons épineux, la couleur du dos varie du gris sombre au vert olive, alors que le le ventre est blanc brillant.
Il affectionne les eaux très agitées : vagues, houles et courants et se nourrit intensément par gros temps, chassant en pleines eaux en banc ou dans les remous face au courant en solitaire. Il peut se tenir à l’affût parmi les roches du fond ou parmi les algues mais aussi dans les gros rouleaux à l'entrée des plages pour guetter les proies apportées par les vagues. Curieux mais prudent, le bar peut s'approcher des sources sonores modérées, qu'il perçoit jusqu'à 15 ou 20 mètres de distance, mais sa voracité lui fait perdre toute méfiance. Le bar peut chasser à toute heure du jour et de la nuit, il se nourrit de crevettes, crabes, calmars, seiches, sardines, anchois, de petits crustacés et de vifs.
La pêche de loisir, à la ligne, et la pêche professionnelle à la ligne (ligneur) ne capturent qu'une infime minorité du stock prélevé par la pêche au chalut pélagique, et permet, grâce au prélèvement poisson par poisson, de relâcher les bars non maillés (moins de 36cm légalement, moins de 42cm biologiquement). Puisqu'il s'agit d'un loisir et pour montrer l'exemple, les pêcheurs de loisirs doivent pratiquer une pêche raisonnable, par exemple relâcher un bar de moins de 45cm est un geste sportif, pour un loisir durable.